« Une fois qu'on a goûté au futur on ne peut pas revenir en arrière.  »

 

« Les vies n’ont pas de sens. Quelqu’un vit, puis meurt, et ce qui se passe entre les deux n’a pas de sens.  »

 

« Deux personnes, par leur désir, peuvent créer une chose plus puissante que celle que chacune peut créer toute seule.  »

 

« Chacun n’a qu’un certain nombre de mots en lui.  »

 

« La plupart des gens ne font pas attention. Ils voient les mots comme des rocs, de grands objets impossibles à déplacer et sans vie, des nomades qui ne changent jamais.  »

 

« La plupart des gens ne font pas attention. Ils voient les mots comme des rocs, de grands objets impossibles à déplacer et sans vie, des nomades qui ne changent jamais. »

 

« Je ne peux pas dire qui je serai demain. Chaque jour est neuf et chaque jour je renais.  »

 

« Nos vies nous emportent selon des modes que nous ne pouvons maîtriser, et presque rien ne nous reste.  »

 

« Un mensonge ne peut jamais être effacé. Même la vérité n’y suffit pas.  »

 

« Les histoires n’arrivent qu’à ceux qui sont capables de les raconter. De même, les expériences ne se présentent qu’à ceux qui peuvent les vivre.  »

 

« Qu’est-ce qui pousse certains auteurs à se cacher derrière un pseudonyme ; est-ce qu’un écrivain, finalement, possède une existence réelle ?  »

 

« Seule l’obscurité a le pouvoir d’ouvrir au monde le coeur d’un homme.  »

 

« Chacun sait que les histoires sont imaginaires. Nous savons qu’elles ne sont pas vraies même quand elles nous disent des vérités plus importantes que celles que nous pouvons trouver ailleurs.  »

 

« C’est ce qu’on apprend de la vie en fin de compte : combien elle est étrange.  »

 

« Ma boîte aux lettres, c’était ma cachette. Elle me reliait au reste du monde et recelait dans la magie de son obscurité le pouvoir de créer des événements.  »

 

« Rien n’est réel sauf le hasard.  »

 

« Une vie touche une autre vie, laquelle touche une troisième et très vite les enchaînements se font innombrables, impossibles à calculer.  »

 

« L’histoire n’est pas dans les mots, elle est dans la lutte.  »

 

« L’ébriété n’est jamais qu’un symptôme, pas une cause absolue.  »

 

« Même un enfant sait que la vérité peut être utilisée à des fins trompeuses.  »

 

« Le ciel à Paris a ses propres lois qui opèrent indépendamment de la ville en dessous.  »

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.



© Yoann Bouchard

Tous les poèmes présents sur ce site sont la propriété de son auteur et sont protégés par les droits qui en résulte d'après les article L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle.



Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×