« La république... la corruption sans doute y paraît plus grande que dans les monarchies. Cela tient au nombre et à la diversité des gens qui sont portés au pouvoir.  »

 

« Une femme sans poitrine, c’est un lit sans oreillers.  »

 

« De toutes les aberrations sexuelles, la pire est la chasteté.  »

 

« Le christianisme a beaucoup fait pour l’amour en en faisant un péché.  »

 

« La jeunesse a cela de beau qu’elle peut admirer sans comprendre.  »

 

« Ce que les hommes appellent civilisation, c’est l’état actuel des moeurs et ce qu’ils appellent barbarie, ce sont les états antérieurs.  »

 

« L’avenir est un lieu commode pour y mettre des songes.  »

 

« De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  »

 

« L’Etat est comme le corps humain. Toutes les fonctions qu’il accomplit ne sont pas nobles.  »

 

« Les grandes oeuvres de ce monde ont toujours été accomplies par des fous.  »

 

« J’ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de l’indifférence.  »

 

« Le peuple fait bien les langues. Il les fait imagées et claires, vives et frappantes. Si les savants les 

 

« On a beau chercher, on ne trouve jamais que soi-même.  »

 

« Les modérés s’opposent toujours modérément à la violence.  »

 

« Il est dans la nature humaine de penser sagement et d'agir d'une façon absurde.  »

 

« C'est dans l'absolue ignorance de notre raison d'être qu'est la racine de notre tristesse et de nos dégoûts.  »

 

« J'appelle raisonnable celui qui accorde sa raison particulière avec la raison universelle, de manière à n'être jamais trop surpris de ce qui arrive et à s'y accommoder tant bien que mal.  »

 

« Il y a quelque impiété à faire marcher de concert la vérité immuable, absolue, et cette sorte de vérité imparfaite et provisoire qu'on appelle la science.  »

 

« Les yeux et tous nos sens ne sont que des messagers d'erreurs et des courriers de mensonges. Ils nous abusent plus qu'ils ne nous instruisent.  »

 

« Les yeux et tous nos sens ne sont que des messagers d'erreurs et des courriers de mensonges. Ils nous abusent plus qu'ils ne nous instruisent. »

 

« Une femme est franche quand elle ne fait pas de mensonges inutiles.  »

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.



© Yoann Bouchard

Tous les poèmes présents sur ce site sont la propriété de son auteur et sont protégés par les droits qui en résulte d'après les article L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle.



Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×