J’ai cherché cette chose si importante

On m’a rapporté qu’elle était si belle

Qu’elle se trouvait là où la noirceur est reine

Qu’elle était si éblouissante et enivrante

Que l’obscurité n’apportait plus la peine

 

J’ai cherché cette chose par de-là le monde

On m’a rapporté qu’elle était si bonne

Qu’elle se trouvait dans les cœurs bienveillants

Qu’elle calmait les pires êtres qui grondent

Que la colère disparaissait subitement

 

J’ai cherché cette chose pendant tant d’années

On m’a rapporté qu’elle était merveilleuse

Qu’elle se voyait dans les yeux des enfants

Qu’elle avait signé un pacte avec l’éternité

Que la peur était un lointain sentiment

 

J’ai cherché cette chose à travers les sentiments

On m’a rapporté qu’elle était exceptionnelle

Qu’elle luisait sous les ciels gris et tristes

Qu’elle avait le pouvoir d’éclaircir les yeux blessés

Que la peine était moins forte qu’un risque

 

J’ai cherché cette chose jusque dans mes rêves

On m’a rapporté qu’elle était aussi bonne qu’un ange

Qu’elle apaisait les cœurs qui ne savent plus aimer

Qu’elle avait vaincue l’obscurité, le temps d’une trêve

Que la vraie victoire, était celle d’un de ses baisers

 

J’ai cherché cette chose jusqu’à en devenir fou

On m’a rapporté qu’elle était si douce

Qu’elle apportait l‘espoir aux cœurs vieillis

Qu’elle apportait la renaissance aux cœurs maudits

Qu’elle avait l’espoir de rendre l’envie de croire

Que le vrai bonheur vainquait le malheur dit-on acquit

 

On m’a rapporté qu’elle était si belle merveille

Qu’elle apportait la chansonnette et sa douce mélodie

Qu’elle l’apportait jusqu’aux oreilles sourdes

Qu’elle avait tout pouvoir, tel un compte

Que son éteinte était aussi légère que lourde

 

Lourde de corps et léger d’âme

Pardonner l’absence de rime

Mais il me faut conclure

 

En vrai me voilà léger et amoureux

Car c’est d’amour qu’il est question

Et lourd de corps car je me meurs

 

Comme tout le monde me direz-vous

Néanmoins j’ai connu la plus belle merveille

La seule vraie beauté  de ce monde

 

Je l’ai trouvée ; Elle

J’ai trouvé l’amour…

bebe-yeux-bleus-1.jpg

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. ton panda 02/09/2013

Ce poeme est merveilleux , merci mon amour , toi qui a redonner le sourir a mes levres , le bonheur a mon coeur , l'espoir a ma vie . Je t'aime plus que tout

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 02/09/2013



© Yoann Bouchard

Tous les poèmes présents sur ce site sont la propriété de son auteur et sont protégés par les droits qui en résulte d'après les article L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle.



Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×